Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 21:00

La pointe du Dzonfié, au départ du Chapieu - Tessens (Aime) - 05.05.2014

Sortie raquettes

 

Difficile de résister à la superbe journée ensoleillée annoncée !

Après un saut en Maurienne, nous voici de retour dans les environs d'Aime. Nous nous garons au Chapieu, en respectant la tranquillité du hameau de la Pesée, que nous préferons traverser à pied. La neige nous attend vers 1900/2000 mètres. Et hop, les raquettes aux pieds ... Le chalet de la Mouille est en vue. Nous poursuivons au Nord, avant de bifurquer franchement plein Ouest pour s'élever en direction de la pointe de Dzonfié, que nous atteignons par le Nord, via une jolie crête. Quelques corniches peu avenantes nous font renoncer aux derniers mètres. Mais, nous en avons déjà pris plein les yeux ...

De superbes panoramiques sur les sommets alentours : le crêt du rey, combe bénite, la pointe du col, le grand mont, le grand crêtet ... et le mont blanc ! le rêve en monochrome ...

 

Damien : moi, qui m'attendait à prendre le café chez toi, mais personne :-)

 

Dzonfie02Dzonfie01

 

Dzonfie10

^ vallon de la pesée

Dzonfie11

^ v le crey du rey

Dzonfie12

Dzonfie13

Dzonfie14

Dzonfie15

^ pointe du dzonfié

Dzonfie16

^ sur la crête de la pointe du dzonfié

Dzonfie05Dzonfie06

Dzonfie07Dzonfie08

^ crêt du rey

Dzonfie17Dzonfie18

v > pointe du dzonfié

Dzonfie03Dzonfie04

Dzonfie19Dzonfie20

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Je vois que vous aimez les randonnées en montagnes. C'est pour cela que je me permets de vous informer d'un festival de musique qui aura lieu dans la valleée de la Maurienne  ou paysage et
musique seront au rendez vous.




Un piano dans la nature

Récital du pianiste international Giovanni BELLUCCI
Événement exceptionnel et gratuit
vendredi 20 juin 2014 à 12h30

en Savoie Vallon de l’ORGÈRE Porte du Parc national de la Vanoise
(accès 73500 Saint André)

Dans une lettre écrite le 28 mars 1809 et adressée à l’éditeur allemand Breitkopf & Härtel, Beethoven intitule « Pastorale » sa  sixième Symphonie, en la décrivant ainsi :
Souvenir de la vie rustique, plutôt émotion exprimée que peinture descriptive.

Le pianiste international Giovanni Bellucci, en poursuivant le cycle de concerts « Tout sur moi » - cet extraordinaire voyage dans l’univers de Beethoven – a souhaité replacer la
Pastorale dans la version pianistique élaborée par Franz Liszt dans le contexte idéal : la Nature. Ce qui, aux intégralistes du classique, pourrait paraître une expérience folle ne fait en
réalité que respecter la volonté d’un homme sensible qui prenait du plaisir à se promener, lorsqu’il fuyait Vienne, dans les bois entourant les villages d'Heiligenstadt ou Döbling.

Écoutons Beethoven : « Je suis si joyeux quand je puis errer à travers les taillis, les arbres, les rochers. Pas un homme ne peut aimer la campagne autant que moi ! Si seulement
forêts, arbres, rochers, rendaient l’écho que l’on souhaite entendre. »

En résonance avec les sons de la nature, la musique a ce pouvoir d'ouvrir davantage notre sensibilité à l'environnement. Aussi, le Parc national de la Vanoise s'est naturellement investi comme
partenaire privilégié pour l'accueil de ce concert original, aux côtés de l'association "Ce qu'on entend sur la montagne".
Tous deux sont heureux d’inviter les amoureux de la Beauté à venir partager cette expérience unique :  écouter, dans un magnifique site naturel,  de la merveilleuse musique
interprétée au piano en « live » par le grand artiste italien Giovanni Bellucci, en toute liberté et décontraction.
Le vallon de l’Orgère, dans la vallée de la Maurienne, à Villarodin-Bourget, sera magiquement envahi par les harmonies pastorales évoquées par le concert qui se déroulera le vendredi 20 juin 2014 à
12h30 dans le refuge-porte de l’Orgère – et sera diffusé en plein air par des systèmes de haut-parleurs pour le plaisir des marcheurs, des visiteurs, des enfants.
Répondre
V
Belles photos ;)
J'ai découvert ce secteur il y a très peu et j'ai beaucoup aimé aussi.
Répondre